Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrShare on LinkedInEmail this to someone

Mohamed Nedali suggère sa sélection de livres à lire absolument dans L’Eclectique.

Lors de mes déplacements au Maroc et à l’étranger, on me pose souvent cette question : « Quels livres nous conseilleriez-vous à lire et à faire lire ? ». J’avais l’habitude de proposer, sans guère de réflexion, quelques titres, souvent des best-sellers de la littérature universelle, comme Le Vieil Homme et la Mer d’Ernest Hemingway, Le Procès de Franz Kafka, Le Bruit et la Fureur de William Faulkner, Cent ans de solitude de Gabriel Garcia Marquez, La Montagne magique de Thomas Mann ou encore La Recherche de Marcel Proust. Puis un jour, ayant pris le temps de réfléchir à la question, je me suis rendu compte que les livres qui m’ont le plus marqué en tant que lecteur ne sont pas toujours des best-sellers universels, mais, parfois, des œuvres peu connues du grand public, voire totalement inconnues, dans certains cas. Bien entendu, les best-sellers, comme ceux précités, sont des textes d’anthologie, dont la valeur littéraire est indéniable. Cependant, je dois avouer que ce ne sont pas ces livres-là qui m’ont le plus touché ; ce ne sont pas, non plus, ces livres-là que je relirais avec plaisir comme je fais souvent pour mes coups de cœur personnels tels L’entracte algérien de Jean Freustié, Villa Triste de Patrick Modiano, Voyage au bout de la nuit de Céline, Mendiants et orgueilleux d’Albert Cossery, Fables de Jean de La Fontaine ou encore Les Coquelicots de l’Oriental de Brick Oussaïd. Les meilleurs livres ne sont pas ceux vers lesquels le lecteur va sous telle ou telle recommandation ou incité par la publicité, mais ceux vers lesquels il revient incessamment et toujours avec plaisir.

Vous l’aurez compris, c’est une liste assez subjective que je viens vous proposer ici: des livres qui m’ont fait aimer la lecture et procuré du plaisir – l’inégalable plaisir du texte, pour reprendre le fameux titre de Roland Barthes ; des livres qui m’ont aidé à comprendre un peu la vie dans ce qu’elle a d’essentiel ; des livres qui ont formé mon esprit critique, avivé mon entendement, développé et affiné ma sensibilité ; des livres qui m’ont libéré du joug de la vérité unique, de l’insoutenable poids des traditions, de la médiocrité et de la bêtise humaines ; des livres qui m’ont appris à relativiser, à  me remettre en question, à me critiquer, voire à rire de moi, quand il le faut ; des livres qui m’ont appris à démystifier les tromperies collectives et les mensonges organisés ; des livres qui m’ont inculqué les grandes valeurs de l’Humanité : le respect de l’autre, la tolérance, la solidarité… bref, des livres qui m’ont appris à vivre et à aimer, c’est-à-dire l’essentiel. Dans l’écheveau de ce qui forme un écrivain, et de ce qui forme un homme tout court, je leur suis redevable de beaucoup.

  1. Don Quichotte de la Manche, Miguel Cervantès
  2. Les Mille et Une Nuits, auteur anonyme.
  3. La maison de l’araignée, Paul Bowles
  4. Kafka sur le rivage, Haruki Murakami
  5. Voyage au bout de la nuit, Céline.
  6. Fables, Jean de la Fontaine
  7. Un pedigree, Patrick Modiano
  8. En attendant Godot, Samuel Beckett
  9. 9 Les raisins de la colère, John Steinbeck
  10. 10 Une vie française, Jean-Paul Dubois
  11. 11 Poésie, Mohmoud Darwich
  12. Pot-bouille, Emile Zola
  13. Pour qui sonne le glas, Ernest Hemingway
  14. Le Nom de la rose, Umberto Eco
  15. L’Africain, JMG Le Clézio
  16. Une année chez les Français, Fouad Laroui
  17. Une Saison en Enfer, Arthur Rimbaud
  18. Les Naufragés de l’autocar, John Steinbeck
  19. Lolita, Vladimir Nabokov
  20. Jaques le Fataliste, Denis Diderot
  21. Don Juan, Molière
  22. Le pain nu, Mohamed Choukri
  23. Eugénie Grandet, Honoré de Balzac
  24. Les yeux et la mémoire, Louis Aragon
  25. Les Identités meurtrières, Amin Maâlouf
  26. L’étranger, Albert Camus
  27. Le père Goriot, Honoré de Balzac.
  28. Les Coquelicots de l’Oriental, Brick Oussaïd
  29. Les affinités électives, Goethe
  30. Le Prophète, Khalil Gibran
  31. Le Grand Meaulnes, Alain Fournier
  32. Belle du Seigneur, Albert Cohen
  33. Guerre et Paix, Léon Tolstoi
  34. Nana, Emile Zola
  35. Des souris et des hommes, John Steinbeck
  36. Terre des hommes, Antoine de Saint-Exupéry
  37. Le Feu, Henri Barbusse
  38. Poésie, Rutebeuf
  39. Au bonheur des limbes, Mohamed Leftah
  40. Les Dieux ont soif, Anatole France.
Mohamed Nedali, écrivain

Mohamed Nedali, écrivain

Mohamed Nedali est écrivain  du Maroc. Professeur de français à Tahannaoute dans la région de Marrakech, il est notamment l’auteur de « Grâce à Jean de La Fontaine », roman, Casablanca, Le Fennec, 2004. « Triste jeunesse », roman, Casablanca, Le Fennec, 2012 (Prix de La Mamounia 2012). Le Jardin des Pleurs, roman, Casablanca & France, Le Fennec et  éditions de l’aube, 2014. Ses romans rencontrent un vif succès auprès du public et lui ont notamment valu le Prix Grand Atlas en 2005 et le Prix littéraire de la Mamounia en 2012.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrShare on LinkedInEmail this to someone

Tags

#livres