532 Views |  2

Donnez-nous du rêve ! – L’Eclectique State of Mind #41

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrShare on LinkedInEmail this to someone

L’Eclectique Magazine fête ses deux ans ce 18 décembre 2016. Voyage dans le « State of Mind » de la fondatrice Sarah Anouar.

Deux ans déjà ! L’Eclectique fête ses deux ans. Laissez-moi vous dire combien je suis ravie. J’ai tardé à créer ce magazine car je cherchais un modèle économique Mais la vie a disposé différemment et il s’est construit en ayant pour modèle la passion de la création et sur un principe qui s’inspire de la troisième loi de Newton ou le principe des actions réciproques (Action /Réaction). Autrement dit chacune de nos actions entraînera une réaction, et donc une conséquence qui nous reviendra. Aussi n’ai-je jamais reçu en retour que de la bonne énergie avec les mots des lecteurs mais aussi les remerciements des artistes après la publication d’un article. « Merci », un mot, deux syllabes, une grande portée. Le voyage dans la création me rappelle sans cesse que rien ne vaut la possibilité d’exprimer sa créativité, son potentiel, son don, sa curiosité, le bonheur d’être soi bref la liberté. La possibilité d’avoir un impact quel qu’il soit.

Deux ans à attirer l’attention sur des talents éclectiques qui se sentent avant tout citoyen du monde. La vocation de L’Eclectique n’est-elle pas d’abord de vouloir partager les vibrations de l’acte de création d’artistes qui apportent chacun à sa manière sa contribution vitale à la lumière et l’espoir. «What else do you have if you don’t have hope? – Qu’avez-vous d’autre si vous n’avez pas d’espoir ?» a déclaré Michelle Obama  cette semaine en faisant allusion à l’élection de Donald Trump. La création c’est aussi une façon d’exprimer la résistance face aux sombres discours des «artisans du grand noir » pour reprendre la lumineuse expression de l’écrivain Mohamed Nedali. Par «Les artisans du grand noir», je pense ici à tous ceux qui portent un discours de haine et de victimisation en trouvant des boucs émissaires qui seraient responsables de tous les maux ambiants. Un discours de haine qui leur donne l’illusion d’être supérieurs aux dépens d’humains qui auraient moins de valeur à leurs yeux ; celui de la lâcheté.

L’art est une manifestation d’énergie, parfois un acte de résistance. L’artiste a la possibilité de nous faire rêver et réfléchir en ces temps où les peuples, quel que soit la latitude de leur situation géographique, ont tendance à voter pour faire valoir leurs peurs et non leurs espoirs. Un temps crucial pour le monde dans lequel je veux rester optimiste même quand l’humanité saigne, telle une hé-maux-rragie. Face à l’ignominie, il ne faut pas démissionner, mais plutôt investir, voire surinvestir dans la culture.

L’année 2017 sera l’année du renouveau ou pas. Focus sur la France qui, j’espère, retrouvera le chemin des Lumières avec les prochaines échéances électorales. Je suis en désamour avec l’ordre politique des choses et de nombreux mots entendus de politiques qui ne font pas rêver. De droite à gauche, de gauche à droite, pas un seul prétendant à la plus haute fonction de la République ne nous parle d’espoir ou porte un rêve plus grand que la peur. Où sont donc les visionnaires qui visent haut et ont du leadership pour entraîner une nation en avant dans une destinée humaniste et progressiste ? Pas un seul de ces prétendants ne porte un discours où la culture de la paix et ses espérances rejoignent la volonté commune de dépasser l’obscurantisme dans toutes ses formes. Et pourtant, j’ai juste envie de dire : donnez-nous du rêve ! Pas du défaitisme ! L’Histoire nous a démontré à plusieurs reprises que les visionnaires assez fous pour rêver sont parvenus à faire avancer l’humanité avec le plus petit pas…

En cette fin d’année, je vous invite à méditer la nécessité de rester fous ! Soyez fous ou restez fous ! Parce que les gens porteurs de rêve et assez fous de penser qu’ils peuvent changer le monde, sont ceux qui le changent réellement.

Sarah Anouar, fondatrice de L’Eclectique

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on TumblrShare on LinkedInEmail this to someone